Les bons réflexes à adopter en cas de panne ou d’accident

En cas de panne ou d’accident, sur l’autoroute ou ailleurs, il est important d’avoir le bon comportement pour ne pas aggraver la situation. Trois mots-clés sont à retenir : protéger, alerter et sécuriser. Explications.

Parce que personne n’est à l’abri, les pannes et les accidents sont des situations auxquelles il faut se préparer. Voici les bons réflexes à adopter.

En cas de panne 

Si votre voiture tombe en panne, la première des choses à faire est de vous signaler auprès des autres usagers de la route en allumant vos feux de détresse. Ensuite, si cela reste possible, stationnez votre véhicule sur l’accotement ou sur un stationnement non gênant.

Si vous vous trouvez sur l’autoroute, essayez de rejoindre la prochaine sortie ou aire de repos. Sinon, direction la bande d’arrêt d’urgence. Dans ce cas précis, n’essayez pas d’installer un triangle de sécurité : c’est beaucoup trop dangereux. Le bon réflexe consiste à enfiler votre gilet rétro-réfléchissant, faire sortir les passagers de votre voiture et passer avec eux sans tarder derrière la barrière de sécurité.

À retenir

L’espérance de vie d’un piéton sur la bande d’arrêt d’urgence d’une autoroute est de 15 à 20 minutes.

Une fois à l’abri, prévenez les secours. Pour ce faire, deux options : composez le 112 ou, si vous êtes sur l’autoroute, utilisez une borne d’appel d’urgence. Disposées tous les 2 kilomètres, elles sont géolocalisées, ce qui permettra aux secours de vous localiser rapidement.

 

En cas d’accident  

Commencez par allumer vos feux de détresse afin de signaler la zone d’accident aux autres usagers de la route. Ensuite, protéger vos passagers : faites-les sortir du véhicule par le côté droit, celui de l’accotement. Si l’accident se produit sur la voie de gauche d’une autoroute ou d’une voie rapide, évacuez le véhicule par le côté gauche, celui du terre-plein central. Dans tous les cas, ne tentez JAMAIS de traverser les voies pour rejoindre la borne d’appel d’urgence. Pour prévenir les secours, composez le 112 sur un téléphone portable.

Notez que quel que soit la gravité de la situation, ne déplacez sous aucun prétexte un blessé, à moins qu’il ne soit confronté à un danger immédiat (un incendie, une voiture prête à exploser…). En revanche, si vous les connaissez, pratiquez les gestes de premiers secours (position latérale de sécurité, massage cardiaque, etc.).

Bon à savoir

Si l’accident implique un motard, ne lui retirez surtout pas son casque.

Si l’accident a lieu n’importe où ailleurs que sur une autoroute ou une voie rapide, balisez les lieux en plaçant, une trentaine de mètres avant la zone où il s’est produit, un triangle de présignalisation. S’il a eu lieu la nuit, éclairez le véhicule accidenté avec vos phares en faisant attention à ne pas éblouir les autres usagers venant sur la même voie de circulation.

Que vous soyez victime ou témoin, si vous le pouvez, coupez le moteur des véhicules accidentés et, si possible, tirez le frein à main. Attention toutefois : ne les déplacez surtout pas. Leur positionnement permettra aux forces de l’ordre de procéder aux constatations d’usage en vue de l’établissement du procès-verbal.

À retenir

Les accidents de la route génèrent automatiquement du stress, voire de la panique s’ils sont à l’origine de dommages corporels. D’où la nécessité, dans la mesure du possible, de conserver votre calme.

PARTAGER SUR