Bien rouler en hiver : faut-il privilégier les chaînes ou les chaussettes ?

Chaînes à neige et chaussettes

Froid, gel, neige, faible luminosité… autant de facteurs qui rendent les conditions de circulation hivernales souvent compliquées. Heureusement, il existe différents équipements qui vous permettront de continuer à rouler en toute sécurité en attendant le retour des beaux jours. Parmi eux, les chaînes et les chaussettes. Réglementation, avantages et inconvénients, coût… On fait le point.

Tout comme des pneus usés doivent être changés, il arrive qu’il soit nécessaire d’équiper une voiture d’accessoires spécifiques pour lui permettre de conserver une bonne adhérence sur les routes enneigées.

Les premiers auxquels nous pensons tous, ce sont bien évidemment les pneus hiver. Quand les températures baissent, la gomme des pneus classiques a tendance à durcir. Résultat : ils n’adhèrent plus de manière optimale sur la chaussée. À l’inverse, les pneus hiver, grâce à une gomme plus souple et des rainures plus profondes, « accrochent » bien mieux l’asphalte lorsque le thermomètre dégringole.

Le saviez-vous ?

En dessous de 7 degrés, les pneus hiver assurent une meilleure motricité, une meilleure tenue de route et un meilleur freinage que les pneus classiques.

Sauf que parfois, cela ne suffit pas. En cas de fortes neiges par exemple, seuls les conducteurs habitués à de telles conditions seront en mesure de continuer à rouler. Pour tous les autres, deux solutions : les chaînes ou les chaussettes.

 

Les chaînes, accessoires indispensables !

Avec elles, l’ascension vers votre station de ski préférée se transformera en un jeu d’enfants. En revanche, si leur usage est obligatoire sur les routes signalées par le panneau B26 – sauf si la mention « pneus neige admis » est précisée –, il est interdit de les conserver dès lors que vous roulez sur route sèche. Pourquoi ? Parce qu’en plus d’endommager vos pneus et vos jantes, vous risqueriez d’abîmer la chaussée. Autre point important :  la vitesse maximale autorisée avec des chaînes est de 50 km/h.

La loi est également très claire concernant le montage : vous n’avez pas le droit de vous arrêter n’importe où au bord de la route pour chausser vos roues de chaines. Vous devez obligatoirement utiliser les aires prévues à cet effet qui se situent la plupart du temps en bas des montées ralliant les stations de ski. Soyez rassurés : avec de l’entrainement (et un peu de sang-froid), cette opération vous prendra que quelques minutes tout au plus.

Côté budget en revanche, cela s’annonce un peu plus compliqué. Le prix des chaînes oscille entre 40… et 400€. Pour être sûr de faire le bon choix, venez donc jeter un coup d’œil à notre sélection qui ne comporte que des modèles à tension automatique. Une fois installés, ils épouseront seuls le contour de vos pneus. Extrêmement pratique !

Petite astuce

Lorsque vous roulez équipés de chaînes, pensez à déconnectez votre ABS ou votre ESP.

Les chaussettes, une bonne alternative

Les chaussettes – qui, en réalité, ressemblent plutôt à des housses – sont relativement faciles à monter et peu coûteuses (comptez entre 20 et 120€ selon les modèles). De plus, elles présentent un faible encombrement et ne perturbent pas les systèmes de sécurité électronique comme l’ABS et l’ESP. En revanche, elles sont plus fragiles (rouler quelques mètres sur une route sèche peut suffire à les déchirer) et bien moins efficaces que les chaines dès lors que les routes sont très enneigées et/ou présentent d’importants pourcentages d’inclinaisons…

Côté réglementation, le code de la route n’impose pas spécifiquement un équipement métallique sur les tronçons de routes munis du panneau B26. Ce qui signifie que les chaussettes sont donc une alternative légale aux chaînes.

PARTAGER SUR :