Tout savoir sur la conduite en électrique

Rouler en voiture électrique

Vous souhaitez changer de voiture ? Et si vous passiez à l’électrique ? Autonomie, temps de charge, plaisir de conduite, viabilité économique, bilan carbone… On vous donne quelques pistes de réflexion.

Les principaux acteurs du secteur automobile sont unanimes, le boom de l’électromobilité est enclenché. Le dernier baromètre de la mobilité électrique ne dit d’ailleurs pas autre chose : 15 442 nouvelles voitures électriques (parmi lesquelles 3813 hybrides rechargeables) ont été immatriculées en janvier dernier dans l’Hexagone. Soit une hausse de 227 % par rapport à janvier 2019 !

Petit zoom sur les principaux avantages – et inconvénients – des voitures zéro émission.

 

Autonomie

Avec une autonomie moyenne comprise entre 200 à 300 kilomètres, une voiture électrique vous permettra d’effectuer vos trajets du quotidien sans vous soucier de la recharge. Vous pourrez par exemple parcourir jusqu’à 395 kilomètres[1] au volant de Nouvelle Renault ZOE, la voiture électrique la plus vendue en France en janvier 2020.

[1] Autonomie WLTP (Worldwide Harmonized Light vehicles Test Procedure, cycle normalisé : 57% de trajets urbains, 25% de trajets péri-urbains, 18% de trajets sur autoroute) pour la version Nouvelle ZOE Life équipée de jantes 15″.

 

Temps de charge

Il peut varier d’une heure sur une borne rapide à 19 h avec une simple prise Green’up. Avec la Nouvelle Renault ZOE, comptez 9 h pour recharger complément la batterie via la Wallbox. En outre, sachez que la France comptait 25 000 points de recharges en 2019. Il y en aura 7 millions d’ici 2030. L’État s’y est engagé.

Bon à savoir

Le droit à la prise

Vous êtes propriétaire d’un véhicule électrique et vous vivez dans un immeuble collectif ? Vous avez le droit de demander l’installation d’une borne de recharge équipée d’un compteur individuel sur votre place de parking.

 

Plaisir de conduite

Sur ce point, la voiture électrique risque d’en surprendre plus d’un. Notamment parce qu’avec elle, le couple est disponible dès les premiers tours de roue. Ce qui se traduit par une accélération franche et linéaire. Un sentiment de fluidité renforcé par l’absence de boîte de vitesse qui, de fait, supprime les vibrations et les à-coups, le tout dans une ambiance parfaitement silencieuse… Pour un peu, vous allez prendre du plaisir dans les embouteillages ! 

 

Le coût

À l’achat, les voitures électriques coûtent plus cher que leurs homologues thermiques. En revanche, à l’usage, il y a débat. Avec un nombre restreint de pièces à surveiller, l’entretien d’un moteur électrique s’avère en effet peu contraignant. Non soumis aux frottements mécaniques et aux échanges de flux liquides et gazeux, il ne requiert ni lubrifiant, ni échappement. Et n’impose donc ni vidange, ni changement de filtre, ni remplacement de ligne d’échappement. Résultat : le coût d’entretien d’une voiture électrique coûte en moyenne 20 à 30 % moins cher que celui d’un véhicule thermique.

Bon à savoir

Parcourir 10 000 km à bord de la nouvelle Renault ZOE vous coûtera environ 245€ en électricité.

 

Le recyclage des batteries

C’est l’une des questions qui taraude le plus les personnes intéressées par l’achat d’une voiture électrique : à la fin de sa vie, que devient sa batterie ? La réponse est toute simple : elle sera recyclée.

Mais ce qu’il convient surtout de savoir, c’est que lors de l’achat d’un véhicule électrique, deux options seront proposées au futur propriétaire : soit acheter la batterie avec la voiture, soit la louer. Si vous choisissez cette deuxième option lors de l’acquisition d’une voiture zéro émission chez Renault, le constructeur assurera le cycle de vie complet de la batterie ainsi que le contrôle de son impact environnemental. C’est également lui qui financera et organisera son recyclage auprès de filières opérant conformément aux normes environnementales.

 

Le respect de l’environnement

Une voiture électrique ne rejette ni de polluants ni de CO2 dans l’atmosphère à l’usage. En revanche, comme n’importe quel véhicule, elle émet des particules fines lorsqu’elle roule. Comment ? Par l’abrasion des pneus, des plaquettes de frein et de la route. Mais ça, elle n’y peut pas grand-chose…

PARTAGER SUR :