Tout savoir sur les caméras embarquées

Une dashcam – ou caméra embarquée –, c’est l’accessoire ultime pour filmer tous vos trajets. Son intérêt ? Posséder un enregistrement vidéo en cas d’accident ou de délit de fuite par exemple. Des images qui pourront jouer un rôle décisif pour faire valoir vos droits et/ou vous protéger contre des personnes de mauvaise foi. On vous dit tout.

A l’image de ce qui se fait en Russie ou aux États-Unis, les caméras embarquées sont de plus en plus répandues en France. Se présentant sous la forme de petits boîtiers que l’on installe sur le pare-brise ou sur le tableau de bord, elles filment et enregistrent tout ce qui se passe à l’extérieur et autour de l’habitacle.

À quoi servent les caméras embarquées ?

Une caméra embarquée filme en continu les événements qui se déroulent tout au long de votre parcours. Les vidéos s’effacent au fur et à mesure pour préserver l’espace de stockage. En cas d’événement anormal (comme un choc ou un fort freinage par exemple), la vidéo enregistrée est conservée et permettra d’identifier les responsabilités de chacun.

Notez que certaines caméras embarquées disposent également d’un mode « parking ». Une fois votre voiture stationnée, elles se transforment en véritable système de surveillance : lorsqu’une personne s’approche de votre voiture ou la touche, la caméra s’enclenche automatiquement et filme tout ce qui se passe.

Certaines caméras haut de gamme peuvent également être équipées d’une fonction vision nocturne, d’un objectif grand angle, d’une qualité d’enregistrement 4K ou encore d’un GPS. Le but : attester votre géolocalisation et la vitesse de déplacement de votre voiture.

Comment fonctionne une dashcam ?

L’installation d’une dashcam ne prend que quelques secondes : une fois positionnée sur le tableau de bord ou le pare-brise de votre voiture, il suffit de la relier par un câble USB à l’allume cigare.

Concernant les vidéos, elles se visionnent soit directement sur la caméra – via un petit écran dédié –, soit sur un smartphone à l’aide d’une connexion wifi.

Bon à savoir

Si votre voiture ne possède pas d’allume-cigare ou que vous souhaitez le garder disponible (pour y brancher un GPS ou votre smartphone par exemple), sachez qu’il est possible de raccorder votre caméra embarquée à la boîte à fusible de votre véhicule, où encore sur l’un de ses faisceaux électriques. Mais attention : pour éviter toutes mauvaises manipulations qui pourraient endommager le système électrique de votre voiture, n’hésitez pas à vous rendre dans l’un de nos 110 ateliers pour faire installer votre caméra en toute sécurité, pour vous et votre véhicule.

Caméra embarquée : que dit la loi ?

Sur le plan pénal, la preuve est libre. Ce qui signifie que les vidéos enregistrées par une dashcam peuvent être produites devant la justice. C’est au juge chargé de l’affaire qu’il appartiendra d’en apprécier la valeur.

Sur le plan civil, la loi considère que l’habitacle d’un véhicule est le prolongement du domicile. En d’autres termes, les enregistrements vidéo qui y sont effectués sont considérés comme un commencement de preuve. Ce qui signifie tout simplement qu’ils n’ont ni moins ni plus de valeur que tous les autres éléments que les personnes impliquées dans un accident pourront fournir (constat de police, constat amiable, témoignages directs, etc.).

Concrètement, si vous êtes victime d’un accident de la route ou d’un dommage matériel lors d’un stationnement, rien ne vous empêche d’utiliser les images enregistrées par votre caméra embarquée pour prouver votre non-responsabilité. C’est au juge chargé de l’affaire qu’il appartiendra d’en apprécier la valeur. Et en cas de litige suite à un accrochage, vos vidéos vous éviteront d’avoir à passer des heures à établir le déroulement des faits pour savoir qui est en tort.

Bon à savoir

L’utilisation des vidéos enregistrées par une dashcam est strictement encadrée. Ces images ne peuvent pas être diffusées (sur YouTube par exemple) sans le consentement des personnes filmées. Cela constituerait une atteinte à la vie privée pouvant être sanctionnée par une amende de 45 000 euros et un an d’emprisonnement (article 226-1 du Code pénal).

Quel est le prix d’une dashcam ?

Comptez entre 30 et 500 €. Tout dépendra de la qualité d’enregistrement de la caméra, de ses fonctions, des matériaux qui la composent, etc.

Notre conseil : optez pour un appareil Full HD dotée d’une vitesse d’enregistrement minimale de 25-30 fps (images par seconde). Cela vous permettra d’enregistrer et de lire clairement les plaques d’immatriculation des autres voitures. Si possible, privilégiez également un modèle disposant d’un angle de vue compris entre 120° et 140°.

Les caméras embarquées bientôt obligatoires en Europe ?

À partir de mai 2022, des « boîtes noires » devront être installées sur toutes les voitures neuves vendues dans l’Union européenne afin d’enregistrer diverses données liées à la conduite en cas d’accident. Si, pour l’heure, cette mesure n’inclut pas les caméras embarquées, il est fort possible qu’elles puissent être à l’avenir associées au boîtier enregistreur.