Une voiture opérationnelle, prête à rouler ou à la vente

Le contrôle technique : une obligation depuis 1992. En 2018, qu’est-ce qui a évolué ? Pourquoi tous les véhicules doivent y faire un tour de roue ?

 

A quoi sert le contrôle technique ?

Passage obligatoire depuis 1992, cet examen périodique concerne tous les véhicules roulant (véhicules particuliers, utilitaires, voitures de collection), quel que soit leur carburant, et même les véhicules hybrides ou électriques. Depuis 2018, le contrôle technique assure la vérification de 133 points de contrôle et 610 défaillances sur votre véhicule. Cette mise à jour de 2018 apporte la défaillance critique (en plus de la défaillance

mineure et majeure), elle implique un danger immédiat pour le conducteur et les usagers de la route. La défaillance critique nécessite d’effectuer les réparations le jour même du contrôle, dans le cas inverse, votre véhicule ne pourra plus circuler après minuit.

A noter

Dans le cas d’une défaillance majeure ou critique, vous devrez effectuer un nouveau contrôle appelé “contre-visite”, cette dernière est à faire après s’être occupé des réparations nécessaires. Les points de contrôle lors d’une contre-visite dépendent des défaillances majeures et critiques constatées lors du contrôle précédent.

 

Pourquoi passer le contrôle technique ?

Les raisons sont multiples et la première évidente, pour être en conformité avec la législation. En effet, passer sa voiture au contrôle technique est obligatoire avant la quatrième année du véhicule, puis tous les deux ans. Vous pouvez ainsi mieux entretenir votre voiture et préserver votre sécurité. Aussi, si vous souhaitez vendre votre voiture, le contrôle technique doit être passé dans les 6 mois avant la vente.

 

A noter

En cas de défaut de contrôle technique, le conducteur s’expose à une amende pouvant aller jusqu’à 750€ (généralement c’est une amende forfaitaire de 135€) ainsi que le retrait de sa carte grise et l’immobilisation du véhicule.

 

Comment se déroule le contrôle technique ?

Comme indiqué plus haut, le contrôle technique se fait sur 133 points de vérifications portant sur 9 fonctions essentielles du véhicule :

  • Identification d’un véhicule (documents du véhicule, place d’immatriculation).
  • Équipements de freinage (plaquettes, disques)
  • direction (volant, boîtier).
  • Visibilité (pare-brise, rétroviseurs).
  • Feux, dispositifs et équipements électriques.
  • Essieux, roues, pneus et suspension.
  • Châssis et accessoires du châssis.
  • Autres matériels (ceinture de sécurité, avertisseur sonore).
  • Nuisances (pollution, niveau sonore).

D’autres points de contrôle supplémentaires sont disponibles pour les véhicules hybrides, électriques ou GPL.

 

Où effectuer le contrôle technique ?

Dans n’importe quel centre agréé en France, n’oubliez pas de vous munir de l’original de votre carte grise désormais appelée certificat d’immatriculation.

 

PARTAGER SUR