Comment vérifier l’état de vos pneus ?

Usure des pneus

Les pneus, pour garantir à votre véhicule une tenue de route sûre et optimale quelles que soient les conditions, doivent être en bon état et donc régulièrement contrôlés. On vous dit comment faire.

On a tendance à l’oublier, mais le pneu est le seul point de contact entre une voiture et la chaussée. Et si au premier coup d’œil son apparence peut sembler rudimentaire, la réalité est tout autre : il est un véritable condensé de technologie !

Saviez-vous par exemple que sa fabrication implique plus de 200 composants ou encore que certains manufacturiers investissent plusieurs millions d’euros chaque année dans la recherche et le développement de leurs produits ?

 

Rouler avec des pneus usés = danger

S’ils sont le fruit d’intenses recherches, les pneus sont toutefois soumis à une règle immuable : usés, ils sont moins performants que neufs. Pourquoi ? Tout simplement parce que plus leur surface est lisse, plus leur adhésion à la route sera faible. Conséquence : les risques de dérapage, de perte de contrôle ou encore de crevaison augmenteront considérablement.

Sachez par exemple que lorsque vous roulez sur une route mouillée, vos pneus évacuent l’eau grâce à des micros canaux présents dans les sculptures de leur bande de roulement. Lorsque ces dernières sont usées, l’eau s’y accumule et, de ce fait, augmente dangereusement le risque d’aquaplanage.

 

Contrôler un pneu : les différentes étapes à suivre

L’usure d’un pneu n’est pas toujours évidente à déterminer pour un œil non expert. Heureusement, il existe différents moyens pour l’évaluer.

Première étape, vérifiez la profondeur des sculptures

Les sculptures d’un pneu sont les reliefs présents sur la bande de roulement, le nom donné à la partie en contact avec la route. Le code de la route mentionne que la profondeur des sculptures ne doit pas être inférieure à 1,6 millimètres. Pour en avoir le cœur net, servez-vous des témoins d’usure – matérialisés par de petites excroissances de caoutchouc – présents dans les rainures principales. Leur niveau est le même que celui des sculptures ? Il est temps de remplacer le pneu.

Astuce

Pensez à tourner le volant à 45° vers la droite pour avoir une vision claire du pneu avant droit. Faites de même vers la gauche pour inspecter le pneu avant gauche.

Deuxième étape, vérifiez l’état du flanc du pneu

Le flanc d’un pneu, c’est sa partie latérale, là où vous trouverez toutes ses caractéristiques techniques (dimension, indices de charge et de vitesse, date de fabrication, etc.). S’il comporte des déchirures et/ou des boursouflures (également appelées hernies), le pneu doit être changé sans délai.

Troisième étape, vérifiez la pression

La pression de vos pneus doit être contrôlée à froid, au moins une fois par mois. Pour ce faire, utilisez un manomètre ou rendez-vous dans une station-service équipée d’une station de gonflage. Commencez par prendre connaissance de la pression recommandée pour vos pneus, exprimée en bar (pour les plus curieux, un bar équivaut à 1 kilo par cm3). Vous trouverez cette information sur l’étiquette collée dans l’ouverture de la portière conducteur ou à l’intérieur de la trappe à essence de votre voiture. Ensuite, placez l’embout du gonfleur à fond sur la valve, généralement placée sur le bord extérieur de la jante, puis ajustez la pression à l’aide des deux boutons situés sur la borne de gonflage. Dans la majorité des cas, ils seront de couleur verte et rouge. Une courte pression sur les premiers gonflera vos pneus tandis que la même opération pratiquée sur les seconds les dégonflera.

Astuce

Parce que mieux vaut prévenir que guérir, pensez également à vérifier la pression du pneu équipant votre roue de secours...

Que faire si je constate que l’un de mes pneus est usé ?

Prenez rendez-vous sans tarder dans l’une des 110 concessions Renault Retail Group où nous procéderons au contrôle de chacun de vos pneumatiques. Si l’un d’eux pose problème, nous le changerons.

Une dernière chose : si vous deviez constater une usure anormale de l’un de vos pneus alors que vous êtes loin de chez vous, il peut être judicieux d’utiliser votre roue de secours afin de vous rendre dans le garage le plus proche.

Petit

Si vous remplacez votre roue par une roue de secours (ou une galette), faites bien attention à ne pas dépasser les 80 km/h et à ne pas parcourir plus des 100 kilomètres avec.

PARTAGER SUR :